Image
Accueil » Conseils » Articulations » Le cheval naviculaire

Le cheval naviculaire

Le cheval naviculaire

Un cheval souffrant du syndrome naviculaire, c’est quoi ?

Un terme plus exact est le syndrome podo-trochléaire.  Cette maladie constitue la cause de boiterie chronique la plus fréquente chez les chevaux de sport et de loisirs.

Le syndrome naviculaire est l’une des causes les plus fréquentes de boiterie des antérieurs chez le cheval. Elle se manifeste par une douleur aiguë ou chronique.

C’est une affection du pied due à une surcharge biomécanique locale de l’os naviculaire. Elle correspond à des lésions de l’os naviculaire et des tissus mous : tendons, ligaments, bourse. Cette douleur limite le mouvement d’extension interphalangienne distale.

Cette pathologie touche principalement les races de chevaux de selle et les quarter-horse.

Les causes du syndrome naviculaire :

  • L’atteinte de l’os naviculaire (kystes, sclérose etc. )
  • L’inflammation de la bourse naviculaire
  • Une tendinite du fléchisseur profond
  • L’atteinte du ligament sésamoïdien distal

Comment savoir si votre cheval est naviculaire :

La boiterie peut se déclencher :

  • Par un travail sur un sol trop dur ou trop profond
  • Par une ferrure
  • Un travail trop intensif à l’obstacle

Afin de confirmer le diagnostic, le vétérinaire effectuera:

  • Le test de la plante
  • Des radiographies
  • Un IRM
  • L’anesthésie du pied

Les symptômes :

  • Les premières manifestations ont généralement lieu lorsque le cheval a entre 5 et 10 ans
  • La boiterie apparaît généralement de manière insidieuse et intermittente, rarement brutalement
  • Les antérieurs sont souvent plus touchés que les postérieurs
  • Cela crée une asymétrie entre les deux talons, ce qui va venir raccourcir les allures de votre cheval (elle se voit tout de suite au trot)
  • Le cheval aura l’air étriqué, comme s’il marchait sur des œufs
  • Les signes seront plus marqués à froid, à la sortie du boxe (épaules « froides ») puis diminueront lors de l’échauffement
  • Le sabot le plus touché est plus étroit, plus vertical, les talons sont plus hauts que sur le pied antérieur opposé (il faut que la maladie soit installée depuis un certain temps pour pouvoir observer cela).

La mise en place du traitement de la maladie :

  • Il s’agit d’une affection incurable et irréversible mais qui peut être stabilisée et gérée (certains chevaux font des concours avec ce type de maladie).
  • La base du traitement est la ferrure, la gestion de l’activité et une assistance médicale
  • Le traitement orthopédique (donc par une ferrure adaptée) s’avère capital pour aider le cheval dans sa locomotion

Comment gérer l’activité physique du cheval naviculaire :

  • Travaillez uniquement sur sol souple et régulier
  • Échauffez-le longtemps, en ligne droite et avec la main la plus confortable pour votre cheval
  • Evitez au maximum les cercles
  • Evitez les longues périodes au pré
  • Restez à l’écoute de votre cheval
  • Le Forever Freedom  pourra parfaitement compléter le traitement de votre vétérinaire, pour soulager et aider au maximum votre cheval

Autres conseils