Image
Accueil » Conseils » Troubles fréquents » La tendinite du cheval

La tendinite du cheval

La tendinite du cheval

Une tendinite est peu  visible avant que votre cheval se mette à boiter et elle est malheureusement peu prévisible. Dans cet article nous allons d’abord définir une tendinite puis  tenteront d’en comprendre les causes et les précautions à avoir pour l’éviter. Enfin, nous vous présenterons les préconisations d’Aloe Horse.

La tendinite, c’est quoi ?

Tout d’abord, il faut savoir que le tendon est un tissu précocement mature: dès l’âge de 2 ans. ll n’y a alors pas d’adaptation possible de cet organe avec  l’effort malgré sa très forte résistance à la tension (jusqu’à 2 000 kg).

Le tendon est une terminaison fibreuse d’un muscle permettant son arrimage à un os. A ne pas confondre avec les ligaments qui relient deux os entre eux. La tendinite désigne l’inflammation du tendon.

Les affections des tendons concernent souvent les chevaux de courses et d’obstacles.

Les tendinites sont des pathologies courantes mais complexes. La guérison dépend principalement de la nature des lésions, de l’activité, de la période de repos, de la reprise du travail etc…

N’oublions pas que le membre d’un cheval ne contient quasiment pas de muscles mais uniquement des ligaments et des tendons.

Les symptômes de la tendinite :

Mais alors comment reconnaître lorsque votre cheval à une tendinite ?
En cas de doute, faites appel à votre vétérinaire, une tendinite peut être très grave et irréversible à un certain stade même si votre cheval ne boite pas.

Plusieurs points à savoir :

  • Connaître son cheval, cela permet de repérer très tôt l’apparition de lésions même très discrètes et de pouvoir réagir rapidement
  • La boiterie peut être très légère et n’apparaître que dans certaines circonstances.
  • Il faut souvent contrôler les membres de votre cheval (si ce n’est tous les jours). En les palpant, vous sentirez une déformation du tendon et/ou un membre chaud en cas de tendinite.
  • Faites appel à un vétérinaire pour réaliser un bilan. Il fera très certainement une échographie (maximum 3 à 10 jours après l’apparition).

Les causes de la tendinite :

Elle peut survenir en cas de surcharge durant la phase d’appui provoquant une hypertension de l’articulation du boulet (élément du tendon).

Cela peut venir :

  • De la fatigue du cheval : en cas de lésion de fatigue, une fois le cheval au repos, la tendinite doit disparaître.
  • D’une lésion dégénérative: principalement sur les chevaux adultes ou âgés. C’est un processus qui ne peut pas s’arrêter, aucune cicatrisation n’est possible. Une mise au repos soulagera le membre mais ne pourra pas les guérir
  • D’un défaut d’aplomb : il désigne un défaut de conformation dont la conséquence est alors la surcharge d’un membre. Celle-ci favorise les tendinites chroniques.

Comment prévenir d’une tendinite ?

Malgré qu’une tendinite reste “imprévisible” il existe des techniques pour les éviter:

  • Commencez par travailler sur un sol de qualité (ni trop mou, ni trop dur, pas trop profond)
  • Pensez à la récupération de votre cheval, aux temps de repos
  • Adaptez son alimentation par rapport à son travail et optez pour une alimentation de qualité
  • Prenez bien le temps d’échauffer son cheval
  • Après le travail, si le cheval engorge, optez pour des bandes de repos
  • Pendant le travail, vous pouvez opter pour des bandes de travail qui permettent de soutenir les tendons
  • ATTENTION : une bande mal posée peut causer de très gros dégâts.

Les différents stades de la tendinite :

  • Stade lésionnel : C’est le stade qui suit la rupture fibrillaire, et s’accompagne d’une rupture des vaisseaux capillaires. Cette dernière se manifeste par une hémorragie intra-tendineuse.
  • Stade inflammatoire : C’est la phase d’inflammation cellulaire, elle a lieu en général 48h après la lésion et dure 1 semaine environ.
  • Stade chronique : C’est une phase de cicatrisation, elle entraîne un épaississement du tendon. D’une durée de plusieurs semaines.
  • Stade du remaniement : Cette phase consiste en la réorganisation des cellules par rapport aux lignes de tensions. Ce stade débute dès le premier mois après la lésion. Le tendon redevient fonctionnel environ 6 mois après la rupture mais la cicatrisation complète est estimée entre 12 à 18 mois.

Nos préconisations :

C’est un traitement long et difficile, l’arrêt du cheval peut durer de 9 à 15 mois. Il faut impérativement un avis vétérinaire et garantir le repos complet de l’animal. On traite la tendinite en appliquant du froid.

Lorsque le cheval est au repos faites attention à son alimentation qui sera à adapter par rapport à la baisse de son activité. Une prise de poids pour être aussi dangereuse.

ALOE-HORSE vous propose les produits suivants pour soulager votre cheval:

Appliquez le gel d’aloe vera : congelé et écrasé dans une serviette, puis massez avec du gel MSM avant l’application d’un bandage compressif rembourré.

Faites une cure de pulpe d’Aloe vera ou éventuellement de Forever Freedom  (60 à 250 ml par jour).

Après quelques semaines, les douleurs ayant diminué, la solution ALOE HEAT LOTION peut être appliquée.

La guérison de votre cheval peut prendre entre 6 mois et 1 ans.

La reprise du travail :

La rééducation à la suite d’une tendinite et d’une longue période de repos est très importante.
Suivez de très près les conseils de votre vétérinaire. Néanmoins Aloe Horse vous en donne les 4 grandes étapes :

  • Marche au pas sur sol dur
  • Trotting pas et trot de courte durée alternés avec augmentation progressive de l’exercice sur sol dur ou ferme.
  • Petit galop en ligne droite sur sol ferme.
  • Reprise progressive des séances

Autres conseils